frar
الرئيسية / صحافة / Suite aux travaux du Conseil National Ettakatol: Le bureau politique élargi à 37 membres avec beaucoup de jeunes et un CN élargi à 200 membres dont 70% de jeunes

Suite aux travaux du Conseil National Ettakatol: Le bureau politique élargi à 37 membres avec beaucoup de jeunes et un CN élargi à 200 membres dont 70% de jeunes

Le parti Ettakatol a tenu à Hammamet, samedi et dimanche 14 et 15 avril, les assises de son Conseil national (CN) devenu transitoire après son élargissement à environ 200 membres, qui en comptait auparavant 60. D’ici l’automne 2012, période annoncée pour son prochain congrès, le Conseil transitoire, qui compte 190 membres, va donc prendre les décisions capitales et définir l’orientation du parti dans cette phase cruciale.
«C’est un conseil qui comprend désormais plusieurs compétences dont la moyenne d’âge est de moins de 40 ans dont 45 membres de moins de 32 ans. Citons-en : Arbia Kousri, Seïf Fejari, Seïf Bennai, Khaled Sarraj, Wafa Madri, Omezzine Khlifa, Mohamed Ferjani et Mohamed Azaïez.

Ce qui reflète le rajeunissement du CN frisant un  taux de 70%. On compte, également, un taux assez important de membres femmes au CN, soit 20% (36 femmes) en comparaison de l’ancien CN qui ne comptait que deux à trois membres féminins», nous a déclaré M. Mohamed Bennour, porte-parole d’Ettakatol, qui précise que la liste des membres du CN sera communiquée aujourd’hui.
M. Mustapha Ben Jaâfar, secrétaire général d’Ettakatol, qui a ouvert le CN, a donné le ton en se focalisant sur l’importance des défis que le parti doit relever, dès à présent, en vue des prochaines élections législatives prévues en mars ou avril 2013.

Reportage Watanya1:

Le bureau politique, qui comptait, auparavant, une douzaine de membres, a été élargi et comprendra désormais 47 membres. Dans l’attente de quelques retouches, tous les noms ne sont pas officiellement connus, mais des fuites ont permis à La Presse d’en connaître quelques nouveaux membres. Nous citons : Hella Aloulou, Khayam Turki, Lyès Fakhfakh, Lobna Jeribi, Zied Miled, Karima Souid.
On a également appris que la démission de Salah Chouaïeb n’a pas été soulevée par le CN. En revanche, 8 membres de la fédération du Sahel (Sousse, Monastir et Mahdia), dont M. Chouaïeb est secrétaire général, ont activement participé aux travaux.
A l’issue des travaux du CN, qui se sont achevés dimanche en fin de journée, une motion politique a été adoptée dont voici les principaux points : «Le parti Ettakatol exhorte toutes les forces politiques nationales à contribuer activement à l’assainissement du climat politique et social et à calmer les tensions qui génèrent violence et anarchie, cela en évitant toutes sortes de bipolarisation et appelle ses forces à entamer un dialogue serein et responsable favorisant l’édification d’institutions constitutionnelles fortes à même d’instaurer les libertés et la démocratie.
Le parti appelle, également, le gouvernement à entériner les décrets 116 et 115 de la communication audiovisuelle et de la liberté de la presse et de l’édition afin d’assurer aux médias les moyens et outils nécessaires pour garantir une information libre et indépendante rompant définitivement avec l’ancien système d’information».
Le CN appuie, par ailleurs, l’initiative d’Ettakatol au sein de l’Assemblée nationale constituante, concernant la création d’une commission d’enquête sur les événements du 9 avril 2012 et ceux de la faculté des Lettres et des Arts de La Manouba, de la confrontation entre les salafistes et les hommes de théâtre le 25 mars 2012 et l’attaque des sièges de l’Ugtt.
Le CN estime que la réorganisation des structures sécuritaires du pays pourrait contribuer à redonner confiance aux citoyens dans le rôle et la fonction des forces de l’ordre, consistant, entre autres, à garantir les libertés loin de toute répression et violence gratuite.
Enfin, le CN recommande au gouvernement de donner la priorité aux programmes d’emploi, de développement et de lutte contre la cherté de la vie et la précarité.
Partant, le CN réclame la mise à contribution des compétences du pays au service de l’élaboration d’un programme afin de trouver des solutions concrètes à tous ces problèmes.

Reportage Nessma:

Texte: lapresse.tn

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*

*

code