L’Alliance mondiale progressiste défend le droit des palestiniens à un Etat indépendant

Sami Razgallah, membre du bureau politique du parti Ettakatol chargé de la communication a déclaré que l’Alliance mondiale progressiste, organisation proche de l’Internationale Socialiste,  va tenir,  les 21 et 22  février à Tunis, son congrès constitutif.

Sami Razgallah, qui était interviewé par Wassim Ben Larbi, a indiqué que cette alliance regroupe, à ce jour, plus de 70 partis socio-démocrates à travers le monde et est née de la dynamique du printemps arabe. Elle lutte pour des valeurs universelles telles que le respect les droits de l’homme, la liberté, la paix,  la justice sociale,  la parité hommes-femmes, le  développement durable et solidaire.

Il a révélé, en exclusivité que l’Alliance défend le droit des palestiniens à un Etat indépendant s’étendant jusqu’aux frontières de 1967 avec El Qods comme capitale.

L’instance dirigeante de cette alliance, soutenue par des mouvements syndicaux et ONG de la société civile, est composée du FATAH palestinien, Ettakatol (Tunisie), l’ESDP parti socio démocrate égyptien, le KSDP irakien, le PDK iranien, le PSP libanais et l’USFP marocain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *